ARTM

Les Amis du Rail et des Transports de Marseille

Marseille, Bouches-du-Rhône, Provence-Alpes-Côte d’Azur
site internet : artm.asso.fr
email : contact@artm.asso.fr
sur Facebook
sur Twitter

Dans les années 70 est créée, sur l’initiative de quelques passionnés, une section muséographique à la RATVM (Régie autonome des transports de la ville de Marseille) chargée de la conservation de véhicules anciens ayant circulé sur le réseau. En 1981 une association loi 1901 voit le jour sous l’appellation : « Les Amis du Rail et des Transports de Marseille » (ARTM).

Ses objectifs sont l’organisation de conférences, de projections, de visites de réseaux et la conservation de documents sur le thème du chemin de fer, des tramways, trolleybus etc.

À partir de 1985 la RATVM ne souhaite plus la poursuite de l’activité muséographique engagée dans les années 70. Cette mission est « transférée » à l’association ARTM qui compte dorénavant une activité nouvelle : la conservation du matériel roulant ancien.

L’association ARTM est animée par des bénévoles, anciens traminots, agents de la Régie (RTM, ayant remplacé la RATVM en 1986) ou autres passionnés extérieurs à l’entreprise RTM. Ils sont tous attachés à l’histoire des transports en commun de la ville de Marseille et ont à coeur la préservation de son patrimoine.

Notre activité principale est la sauvegarde des véhicules anciens des transports de la Ville de Marseille.
Ils ont été pour la plupart gracieusement offerts par la RTM lors de leur retrait du service. Ils sont parqués dans 3 sites différents, le dépôt RTM de la Rose, à Saint-Ginier et dans un hangar portuaire. Cet état de fait et l’absence d’équipements adaptés dans ces lieux ne nous permettent pas d’assurer une véritable restauration. Y sont réalisés seulement des travaux de propreté, de petite mécanique et de carrosserie permettant leur sauvegarde.

Après avoir récupéré le fond d’archive de la RATVM, l’ARTM a su conserver au fil des années de nombreux documents retraçant l’histoire des transports marseillais de sa création à nos jours (photos, plans, ches horaires, tickets, diagrammes…). Par conséquence nous avons monté une médiathèque en cours d’aménagement qui est consultable par nos adhérents.

Un musée à Marseille

Depuis la défunte galerie des transports de la Gare Noailles, les marseillais sont privés de l’histoire de leurs transports en commun. Notre association porte donc un projet qui permet de valoriser un patrimoine culturel et industriel dans la cité phocéenne.

Aujourd’hui se pose avec une certaine acuité le devenir de ces matériels. En effet une des raisons de leur conservation est qu’ils soient regroupés dans un lieu unique afin d’être présentés au public. Or actuellement ils sont disséminés sur plusieurs sites, dans le hangar 12 au Port Autonome, dans un local à Saint-Giniez et à la RTM au dépôt de la Rose, sans projet précis. Comme on peut le constater le potentiel existe pour la création d’un espace muséographique des transports. De plus, la richesse iconographique (voir même filmographique) de certains de nos adhérents ne pourrait que donner un intérêt certain à ce projet.

Cet espace muséographique des Transports de Marseille, que souhaitent nombre de marseillaises et de marseillais, serait digne de la deuxième ville de France et présenterait :

  • des véhicules exposés en statique à vocation pédagogique, pour les jeunes générations, et comme mémoire du passé pour les autres publics ;
  • du matériel en état de rouler qui pourrait servir pour des tournages de lms, être loué par divers groupes ou particuliers comme, par exemple, pour des mariages, des circuits dans Marseille…
  • du matériel ferré : des motrices de tramway qui pourraient circuler sur les voies existantes.

Notre espoir d’un musée est motivé par les réalisations réussies dans d’autres villes françaises comme Chelles (Île-de-France), Grenoble et Saint- Etienne.