Autocars Anciens de France

Strasbourg, Bas-Rhin, Grand Est
site internet : autocarsanciensdefrance.fr
email : assoautocarsanciensdefrance@orange.fr
tel : 06 20 40 94 66
sur Facebook

Association à but non lucratif pour la préservation des autocars anciens, enregistrée au Tribunal d’instance de Haguenau – Volume 45 – Folio 100 et reconnue d’intérêt général.

L’association Autocars Anciens de France sauvegarde et restaure des autocars anciens grâce au concours d’un chantier d’insertion et de ses nombreux membres (au nombre de 400 à fin 2017). Elle est hébergée à l’espace Euromobile, à Wissembourg, dans un hall dédié à toutes les activités liées à la voiture ancienne : location d’emplacements et d’ateliers de restauration, stock de pièces détachées. L’association prépare à Wissembourg l’ouverture d’un musée technique, inédit en Europe, où seront exposés des voitures, motos, tracteurs, camions, autocars, avions… le tout présenté dans des scènes d’époque.

L’association a été créée en février 2007 par la volonté de quelques passionnés d’autocars, notamment d’autocars anciens. A travers leur activité professionnelle (autocariste, vendeur d’autocars ou acteur spécialiste du transport en commun), cette poignée d’amateurs s’est rendu compte que de nombreux autocars réformés « traînaient » dans des arrière-cours ou au fond de hangars appartenant à des transporteurs.

Tous ces véhicules témoignent d’un passé industriel français, souvent riche en innovations et en inventions en tous genres. Il est impensable de laisser pourrir ou de détruire de tels vestiges, témoins d’une histoire prestigieuse.

Les anciens véhicules de transport en commun ne sont pas toujours à préserver, en raison de leur âge, mais, souvent, ils se signalent par leur valeur artisanale (carrosserie réalisée à quelques exemplaires, y compris jusqu’au milieu des années 70). En effet, la fabrication industrielle à grande échelle n’est apparue qu’à partir de la fin des années 60…

Il est, en France, plutôt rare de rencontrer des associations qui se chargent de conserver et de remettre en état des véhicules de transport en commun (moins de 200 cars sauvegardés). Ce type d’activité est beaucoup plus répandu dans les pays voisins, en Allemagne ou en Grande-Bretagne, en raison de la forte implication des pouvoirs publics et des constructeurs d’autocars et de bus à entretenir la mémoire industrielle (jusqu’à 8.000 autocars préservés en Allemagne !).

En effet, on se heurte rapidement à plusieurs difficultés, dont le coût inhérent à la restauration d’un véhicule, qui nécessite l’acquisition de pièces, parfois réalisées artisanalement, mais aussi un professionnalisme et un savoir-faire importants. De plus, le prix de location ou d’acquisition d’un local pour exposer les véhicules est conséquent, en raison de la surface nécessaire. Mais à quoi cela sert-il de rénover des véhicules, si on ne peut les exposer au grand public ?

Nos objectifs et nos ambitions
  • s’efforcer, par tous les moyens, de retrouver, pour les sauver de la destruction, des autocars anciens (voire des autobus), plus généralement des véhicules de transport en commun français, ou ayant été homologués en France, construits depuis les débuts de l’industrie automobile.
  • restaurer ces véhicules le plus fidèlement possible par rapport à leur état d’origine
  • regrouper et exposer les véhicules restaurés dans un musée pouvant recevoir du public.
Les activités de l’association 
  • la restauration des véhicules, en faisant appel :

– à des bénévoles, membres de l’association. Il s’agit surtout de conducteurs de cars, mécaniciens et carrossiers d’entreprises de transport, actifs et retraités
– à des associations et institutions qui s’occupent de réinsertion
– à des lycées techniques professionnels : il est en effet plus intéressant et plus valorisant de travailler sur la reconstruction et la restauration d’un véhicule, plutôt que sur des moteurs nus, ou des morceaux de tôle sans âme. Pour les travaux spécifiques, tels que regarnissage de sièges ou peinture, il pourra également être fait appel à des prestataires extérieurs

  • l’ouverture au public
  • la participation à diverses manifestations destinées à montrer les véhicules anciens : regroupements, défilés, expositions, fêtes… Il est en effet utile que les véhicules circulent pour les maintenir en état et assurer leur promotion
  • l’organisation de promenades et excursions en autocars en faveur de personnes et d’enfants en difficulté. Ces opérations sont menées en collaboration avec les collectivités et organisations caritatives concernées.
Les moyens humains 

L’association est ouverte à toute personne souhaitant partager son aventure :

  • les autocaristes de tout le territoire français
  • les conducteurs de cars et bus, en activité ou retraités, ainsi que les techniciens spécialisés en autocars (mécaniciens, carrossiers…). Leur savoir-faire et leur enthousiasme laissent augurer d’une implication forte et en nombre. Le professionnalisme et la grande disponibilité, notamment des retraités, constituent un socle précieux pour l’association, en particulier pour des restaurations à coûts maîtrisés.